Analyse du marché de l-emploi en Algérie avec Fed Africa

Posté par Fed Africa dans Actualités Fed Africa
Le 15/12/2015
Analyse du marché de l-emploi en Algérie avec Fed Africa
Après Libreville au Gabon en Août 2015, Alban Mariau, Consultant Senior en recrutement s’est rendu en Algérie du 29 novembre au 1 décembre dernier. Retour en quelques lignes sur son séjour.1. Pourquoi l’Algérie ? Quel est l'état du marché de l'emploi là-bas ? Alban Mariau : L’Algérie est un pays dynamique, disposant d’un important tissu industriel. C’est un pays proche au niveau géograph ...

Alger _ Fed Africa



Après Libreville au Gabon en Août 2015, Alban Mariau, Consultant Senior en recrutement s’est rendu en Algérie du 29 novembre au 1 décembre dernier. Retour en quelques lignes sur son séjour.

1. Pourquoi l’Algérie ? Quel est l'état du marché de l'emploi là-bas ?
 
Alban Mariau : L’Algérie est un pays dynamique, disposant d’un important tissu industriel. C’est un pays proche au niveau géographique et culturel dans lequel de nombreuses sociétés françaises et internationales sont implantées. Nous travaillons depuis plus de 5 ans sur le pays avec des acteurs internationaux et locaux.
 
En ce qui concerne le marché de l’emploi, je constate que les besoins des entreprises sont importants à tous les niveaux ! Pour les postes de cadres supérieurs et dirigeants, ceux que nous traitons, c’est le même constat : nos clients peinent à trouver des candidats qualifiés qui restent plusieurs années dans leur entreprise faute à un marché de l’emploi déséquilibré entre l’offre de profils cadres, trop faible, et la demande fournie des entreprises.
Ces dernières années, on a assisté à des déséquilibres majeurs dans le secteur de l’agroalimentaire par exemple. Les salaires ont flambé. Certains acteurs n’hésitaient pas à multiplier les salaires par 1.5 voire 2 sur certaines fonctions. Ce phénomène est nocif pour les entreprises et pour les candidats qui restent trop peu de temps dans leur entreprise et n’ont pas le temps de réaliser les projets dans leur totalité. Cela peut gâcher de belles carrières !
Aujourd’hui, tout le monde doit jouer le jeu. Les entreprises doivent offrir des opportunités de carrière et de formation claires à leurs employés. Les nouveaux collaborateurs doivent s’inscrire sur le long terme pour réaliser des projets ambitieux et consolider ainsi leurs parcours professionnels. 
 
2. Pourquoi un tel déplacement ? 
 
Alban Mariau : L’objectif était de voir un maximum de personnes en quelques jours ! Ainsi, en 4 jours, j’ai rencontré une quinzaine d’entreprises et une dizaine de candidats. J’ai visité leurs infrastructures telles que leurs usines ou leurs chantiers. C’est vraiment l’occasion d’aller sur le terrain et de discuter concrètement des problématiques de recrutement par rapport à chaque métier. Mon objectif dans ces voyages est de m’imprégner un maximum de la culture et des valeurs de chaque entreprise pour être plus efficace dans mes recherches. J’en ai profité aussi pour rencontrer de nouvelles sociétés et organiser des entretiens avec des candidats. Mon plus grand plaisir est de croiser les candidats placés depuis quelques mois. J’ai pris aussi le temps de discuter avec eux autour d’un café dans les rues d’Alger, d’écouter leurs impressions sur leur quotidien dans leur nouvelle entreprise et d’échanger très librement sur tous les sujets… C’est une expérience humaine très forte !

Fed Africa

 
3. Et l’Algérie, dans 10 ans ?
 
Alban Mariau : On espère tous que l’Algérie aura un marché diversifié et dynamique dans 10 ans !  La situation est aujourd’hui encore difficile car ce pays compte encore beaucoup sur la rente de son pétrole et de son gaz. La baisse des prix du baril est l’occasion de mettre aussi en lumière d’autres secteurs d’activité comme l’industrie automobile, agroalimentaire, la construction ; et de les développer ! Il faut aussi noter que les investissements étrangers sont aussi significatifs. Nous travaillons d’ailleurs avec de nombreux fonds d’investissement qui ont besoin de structurer le top management des sociétés dans lesquelles ils investissent. Ce sont des challenges très intéressants ! Le potentiel des ressources humaines dans le pays est très important. Il existe des écoles post-bac très exigeantes qui forment très bien leurs élèves. Ces derniers sont souvent amenés à travailler quelques années à l’étranger avant de revenir en Algérie. Ces profils sont très prisés par les sociétés et sont assurément les dirigeants de demain. Enfin, les sociétés rencontrées ont, pour la plupart à cœur d’embaucher des ressources locales. Si elles n’existent pas, ils recrutent des expatriés qui peuvent former ainsi leurs remplaçants. Une excellente dynamique pour le pays !

Vous avez des questions ou des besoins en recrutement sur la zone Afrique ou le Moyen - Orient ? Contactez nous directement par email à contact@fedafrica.com ou en nous précisant votre besoin via notre formulaire dédié : http://www.fedafrica.com/nous-confier-un-recrutement 
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Focus sur Fed Africa en Algérie ..

Les 3 derniers placements :

  • Directeur technique usine de 1200 personnes dans l’industrie (sociétés internationales),
  • DRH, plus de dix ans d’expérience profesionnelle,  société internationale dans l’agroalimentaire,
  • Directeur commercial, plus de dix ans d’expérience professionnelle,  société internationale dans l’agroalimentaire,
  • Directeur Maintenance, société spécialisée dans le domaine de l’énergie.

Les offres du moment :

  • Directeur de Maintenance Industrie Lourde (en rotation),
  • Directeur des Ressources Humaines (société industrielle de 700 personnes),
  • Directeur Marketing dans le secteur des FMCG.


Vous êtes à la recherche de nouvelles opportunités professionnelles ?
Consultez nos offres d'emploi en cliquant sur le lien suivant : http://www.fedafrica.com/nos-offres-demploi-0 


Les commentaires
Encore aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
Poster votre commentaire